Go Bottom
  • Bonjour Invité

Auteur Sujet: Demande de conseils  (Lu 1962 fois)

30 octobre 2015 à 08:46:49

Stéphanie

  • Invité
Bonjour,

Je viens vers vous car je n'ai trouvé aucun organisme susceptible de me conseiller ( secteur Saintes). Je suis la soeur d'une jeune fille qui va avoir 17 ans, notre pére s'est suicidé par pendaison, il y a 3 ans.Ma petite soeur a toujours été un peu fragile et renfermée sur elle même, elle a été une bonne éléve mais sans vraiment aimer l'école.Aujourd'hui,elle vit seule avec ma mére, toute deux ne cessenr de dire que tout va bien,elles se sont créés un monde à elles, ont adoptés des lapins ,chats et oiseaux et se retrouvent autour de ça. Aprés la mort de notre pére, ma soeur à été vu par le cap ´ado , la psychologue a dit à ma mére qu'étant donné que ma soeur ne voulait pas s'exprimer,ce n'était pas la peine qu'elle revienne. Depuis, elle s'est peu à peu déscolarisée, était malade tous les vendredis, pleurait bcp.La CPE a fait part à ma mére de son inquiétude mais elle a continué à faire comme si tout allait bien en cachant les difficultés. Ma soeur reste enfermé chez elle depuis le mois d'avril dernier, il faut vraiment être trés insistant pour qu'elle participe à un repas ou autre.Elle ne voit plus ses amis.Elle ne veut voir aucun professionnels, pour autant elle fond en larmes lorsque je lui dit que je vois bien qu'elle souffre. J'ai forcé ma mére a appeler le laps ado, elle dit l'avoir mise sur liste d'attente. Le médecin traitant est lui aussi inquiet et pense que ma soeur a besoin d'aide. Ma mére et elle continue de dire à la famille que tout va bien, que ma soeur est scolarisée, elles s'enferment de plus en plus dans des mensonges qui les éloignent des autres. Je pense que lorsqu'on va trés mal,surtout lorsqu'on est ado, on ne demande pas forcément de l'aide . Je me sens impuissante dans tous ça, je cherche un professionnels vers qui m'adresser, je n'en peut plus de voir ma petite soeur allait de plus en plus mal sans rien avoir à lui proposer comme aide.

Stéphanie
IP archivée
02 novembre 2015 à 20:45:38
Réponse #1

Arcad 2

  • Modérateur Global
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 9
    • Voir le profil
Bonjour Stéphanie,

Il y a trois ans, vous avez perdu votre père qui s’est suicidé. Votre témoignage dit votre inquiétude quant à votre jeune sœur aujourd’hui adolescente âgée de 17 ans qui se replie sur elle-même et ne va plus régulièrement au lycée.

Par ailleurs, vous décrivez une expérience de suivi thérapeutique après la mort de votre père qui n’a pas abouti vers un suivi régulier car vous expliquez que votre sœur n’a pas pu s’exprimer ce qui est fréquent après un événement traumatique tel que la mort après suicide d’un de ses parents.

Quand votre mère explique que tout va bien, ne serait–pas une manière de tenir bon face à la détresse de la perte et à l’absence de votre père ? Parfois, faire « comme si » permet aux personnes endeuillées d’affronter leur sentiment d’impuissance, leur sentiment de culpabilité…

Cependant, le suicide d’un parent au cours de l’enfance et de l’adolescence nécessite un accompagnement et un soutien spécifiques.
En Charente-Maritime, il existe un dispositif qui s’appelle Orphelins 17 qui pourrait vous aider.

Nous restons disponibles si vous souhaitez d’autres informations.
IP archivée

 

24 mars 2019 à 06:06:31 Top
Layout Options | Color: