Go Bottom
  • Bonjour Invité

Auteur Sujet: Questions  (Lu 2202 fois)

15 novembre 2015 à 14:31:22

dupont

  • Invité
Bonsoir,
En surfant sur internet j'ai trouvée votre site. Mon père s'est suicidé par pendaison lorsque j'avais 4 ans. J'entame une licence science de l'éducation afin de devenir professeur des écoles et du coup je me pose des questions( encore plus qu'avant). Est ce que je fais ce métier pour justement être auprès d'enfant qui ont l'age que j'avais quand j'ai perdu ma figure paternelle? Est ce que c'est à cause de cette perte, de cette abandon, de cette trahison que je ne sais pas comment me comporter en présence du sexe masculin? Est ce que pour ça que je n'arrive pas à leur faire confiance? Je me dis que si même mon propre père m'a abandonné pourquoi ces hommes ne le ferait pas? Comment dans ce cas construire une vie de famille et avoir des enfants plus tard? si je n'ai toujours pas régler ces problèmes alors que j'ai déjà 22 ans? Est ce que cette perte au moment de la construction de mes repère peut expliquer mon anxiété excessive, mon ancienne dépression et mon agoraphobie? Comment puis je faire pour ne plus avoir de la colère contre lui et faire un deuil " normal" pour reprendre ma vie? Comment me comportez avec les hommes sans les voir comme des êtres comme mon père? Je suis conscience que cela fait beaucoup de questions mais pour une fois que je tombe sur " quelqu'un" qui me comprend qui n'estime pas comme ma demi soeur que de perdre un père par suicide quand on à que 4 ans ce n'est rien. J'ai voulu en profiter.
En tout cas je vous remercie pour votre site et pour une éventuelle réponse.
cordialement.
IP archivée
15 novembre 2015 à 14:53:54
Réponse #1

Arcad 2

  • Modérateur Global
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 9
    • Voir le profil
Bonjour Émile,

Nous vous remercions pour votre message et les nombreuses et légitimes questions que vous vous posez.

Nous commencerons par les mots douloureux que vous écrivez lorsque vous évoquez la perte de votre père à l'âge de 4 ans.

La confrontation à la perte et au deuil d'un parent quelque soit l'âge, au cours de l'enfance ou de l'adolescence, constitue une expérience et une blessure psychiques traumatiques.

Bien souvent et cela est normal, au cours de la petite enfance, le deuil est mis "de côté", parce qu'il est nécessaire, pour le développement affectif et relationnel de l'enfant, de continuer à grandir.
Perdre un parent au cours de la petite enfance, c'est aussi ne pas avoir la possibilité de s'appuyer sur beaucoup d'images, de souvenirs.

Vous évoquez la colère que vous ressentez envers votre père qui est mort après suicide. Pour transformer cette colère en une émotion plus apaisée, la rencontre avec un thérapeute pourrait vous aider à l'élaborer, la verbaliser.

Quant au choix de votre futur métier, devenir professeur des écoles, votre questionnement est pertinent.

En ce qui concerne la relation complexe que vous décrivez vivre avec les hommes, nous vous encourageons à vous faire aider.

Le deuil après le suicide d'un parent est un processus long et douloureux qui nécessite un soutien et un accompagnement spécifiques en raison des émotions et des pensées complexes qui agitent le sujet endeuillé.


Nous restons à votre écoute.

Cordialement
IP archivée

 

20 mai 2019 à 01:14:09 Top
Layout Options | Color: