ATERGATIS

Site pour enfant ou adolescent ayant perdu un parent par suicide

Suis-je normal ?

ado_normal

On est bien sûr tous différents, selon notre âge, selon notre sexe, selon la famille que l’on a, selon ce qu’on a vécu avant, on ne va pas tous réagir de la même façon. Il n’y a donc pas une façon « normale »«  de réagir ou d’être quand son père ou sa mère s’est suicidé. Certains adolescents vont facilement dire ce qu’ils ressentent : ce sont d’ailleurs le plus souvent les filles. Elles l’expriment souvent aussi par l’écriture, par des journaux intimes ou sur Internet.

Parfois, certaines ont des troubles des conduites, des moments dépressifs, des problèmes alimentaires… D’autres – ce sont souvent les garçons – vont le garder davantage pour eux. Certains vont le traduire par des comportements agressifs envers eux ou envers les autres ou par de l’énervement ; certains vont avoir des problèmes scolaires ; certains peuvent aussi s’isoler complètement des autres, de leurs amis, de leur famille et se replier sur eux-mêmes.

C’est souvent parce qu’ils n’arrivent pas à exprimer leurs émotions, à trouver les mots pour dire ce qu’ils ressentent. A ces moments-là, il peut être important de se faire aider, de trouver des moyens autres pour exprimer ce que l’on ressent. Car on sait que souvent avoir un parent suicidé, cela peut amener à avoir soi-même des idées noires, à prendre des risques extrêmes…

Trouver un interlocuteur peut aider à retrouver d’autres personnes à qui on peut s’identifier, comme on s’identifiait à son père ou à sa mère. C’est ce qui permet de finir sa construction identitaire.

Retour aux questions VOUS AVEZ PLUS DE 10 ANS
forumButton

Un endroit où poser des questions anonymement et gratuitement. Des spécialistes y répondent.

forumButton